Création d'entreprise - Les erreurs à ne pas commettre
Création d'entreprise - Les erreurs à ne pas commettre

Quand un porteur de projet initie la création d’entreprise innovante, il associe souvent des associés.
Sa volonté peut être d’ajouter des compétences, de renforcer ses fonds propres, de partager une aventure. Il a trop tendance à choisir des personnes qu’il pense connaitre et dont il apprécie la compagnie.

L’écueil n°1 : choisir un mauvais équipage

Il faut être attentif lors de la création d’entreprise à l’expérience des autres. Une revue bibliographique des meilleures publications révèle que dans 80% des cas, l’échec est dû à des causes périphériques à la « techno ». Parmi ces causes, les Ressources Humaines apparaissent comme un facteur fréquent. Une lecture plus fine permet de dégager des exemples.


• A la création d’entreprise les associés sont parfois des clones. Il leur manque alors des compétences pour couvrir les 10 fonctions à l’origine de 80% des échecs.
Comment répondre aux exigences du marketing, de la gestion, des finances, de la propriété intellectuelle ?
N’oublions pas qu’une startup est d’abord une entreprise. En exemple, le droit social, des affaires, fiscal, civil et administratif est le même que l’on soit une entreprise du CAC 40 ou une jeune pousse avec deux ingénieurs. A défaut d’avoir ces ressources en interne, il faut les prévoir financièrement avec des prestataires externes. L’association avec des compétences complémentaires convient donc mieux à des moyens limités.

• Prenons un autre exemple à la création d’entreprise. L’entreprise vient de gagner son premier million d’euros en résultat.
Que faire de cette manne ?
La distribuer en dividendes ? L’investir pour se développer ? Partager ces résultats avec les salariés ?
C’est autant de questions qu’il est préférable de se poser avant de s’associer.
Le résultat peut conduire à revoir l’équipe, ou en discuter avec elle pour en tenir compte dans un pacte d’associés.

Création d'entreprise - Les erreurs à ne pas commettre

• Pour poursuivre, il y a derrière la création d’entreprise innovante, des hommes et des femmes. Si entreprendre est un risque pour l’entreprise, elle l’est aussi pour les créateurs. Un bilan de l’exposition aux risques de chacun parait judicieux et permet de travailler des hypothèses qui peuvent les réduire.

Création d'entreprise - Les erreurs à ne pas commettre

• Enfin, au-delà des compétences, il semble intéressant d’apprécier les aptitudes de chacun.
Le porteur du projet, souvent technologue est-il le meilleur manageur de l’équipe ?
Les investisseurs sont très sensibles à cette question. Il est donc souhaitable d’évaluer les aptitudes de chacun des membres pour vérifier qu’ils sont à la bonne place dans l’organisation.

En conclusion, en observant les risques auxquels sont confrontés une équipe. Il est à prévoir une réelle étude de la cohésion des parties prenantes. Mais également des compétences complémentaires à réunir pour la réussite de votre projet.

Dérisqueur propose dans son diagnostic une évaluation des Ressources Humaines :

Derisqueur - Partenaire de réussite de vos projets
  • La complémentarité des compétences
  • L’adéquation de l’équipe au projet
  • La cohésion de l’équipe
  • L’étude des profils pour vérifier les attributions de fonction
  • L’exposition individuelle des associés aux risques
  • L’intelligence émotionnelle
  • L’organisation managériale…


Créateurs garantissez votre création d’entreprise !

Bertrand Bergue – Fondateur de Dérisqueur.

Tags:

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *